Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bien gérer l'avant course (Part II)

Le voyage s'est bien passé, vous êtes installé au bivouac et vous venez de passer votre première nuit sous la tente.

Bien gérer l'avant course (Part II)

JOURNEE DU SAMEDI

Cette journée va être dédiée aux différentes formalités à régler. Administratif, contrôle de l'équipement, remise des bagages, contrôle médical,...

On commence par un petit déjeuner qui, comme pour le repas de la veille au soir, est proposé par l'organisation pour celles ou ceux qui le souhaitent. 

Bien gérer l'avant course (Part II)

Une fois cette étape passée, vous allez vous préparer pour les contrôles techniques. 

Le principe est simple. Vous vous présentez dans une grande tente avec votre équipement de course, vos documents administratifs et... votre valise. En échange on va vous remettre vos dossards, votre puce électronique et le kit de sécurité fourni par l'organisation.

Bien gérer l'avant course (Part II)

Il s'agit là d'un point non négligeable de l'organisation, puisque même si l'autonomie réelle ne commence que le lendemain matin, vous devrez avoir faire le tri définitif de vos affaires et de ce que vous allez conserver pour la journée avant d'aller au contrôle.  

C'est donc le moment de faire les derniers ajustements. Un TS supplémentaire, car la nuit a été fraiche, ou au contraire l'abandon d'un élément de confort... A chacun sa stratégie, sachant qu'elles ne sont ni bonnes, ni mauvaises... elles doivent juste être adaptées à chacun.

Bien gérer l'avant course (Part II)

Vu le nombre de participants, il est fourni aux coureurs un créneau de passage au contrôle, sachant que les dernières années il est souvent arrivé que ces créneaux dérapent un peu. Rien de grave, puisqu'on a que ça à faire. Ca fonctionne habituellement avec des vagues d'environ 150 concurrents par heure. Il est important de respecter ce créneau sous peine de pénalité (prendre des pénalité avant le début de la course, c'est pas top !)

Pour vous faciliter la vie pensez à tout préparer avant. Ne perdez pas de temps à tout bien ranger dans votre sac de course. De toute façon il faudra tout ressortir pour le présenter au contrôleur. Mettez tout den vrac ou dans un grand sac plastique (plus facile à manipuler), vous aurez encore largement le temps de tout ranger définitivement d'ici le départ de la course demain matin.

Bien gérer l'avant course (Part II)

Pour votre ravitaillement, pensez à apporter la liste de ce que vous emportez avec la description du contenu et la répartition des calories. Ca évite les palabres du genre "mais puisque je vous dit qu'un sachet de carotte râpées lyo fait 480kcal". 

Prenez avec vous la liste du matériel obligatoire, celle qui vous a servi avant le départ pour valider que vous aviez bien pris tout ce qu'il fallait.

N'oubliez pas non plus que votre sac ne peut pas faire moins de 6,5kg. Vous aurez le droit à une pesée pendant les contrôles. Avis aux petits malins qui voudraient s'alléger quitte à faire porter une partie de leur équipement par un sherpa. De mon côté ce risque est assez faible.

Avec environ 4kg dédiés à l'alimentation, les 2,5kg restants devraient être atteints.

Bien gérer l'avant course (Part II)

Comme je le disais juste avant, vous allez devoir remettre votre valise à l'organisation. Cela veut dire qu'en sortant de la tente, vous n'aurez plus accès à vos affaires avant la fin de la course dans 7 jours. Il faut donc, avant d'aller au contrôle, bien mettre de côté et laisser sous la tente ce que vous allez conserver pour tenir jusqu'au lendemain matin.

De toute façon, comme vous avez déjà tout votre équipement, ce que vous allez conserver de la sorte sera soit de la nourriture, et plus particulièrement le petit déjeuner du dimanche matin avant le départ, soit des éléments jetables, c'est à dire des choses que vous avez prises pour être à l'aise au bivouac les deux premières nuits mais que vous abandonnerez avant le départ.

Bien gérer l'avant course (Part II)

Que votre créneau horaire vous impose de passer le matin ou l'après midi, vous aurez droit dans la journée à un déjeuner, une fois encore proposé par l'organisation. Libre à vous de conserver de quoi l'enrichir un peu.

Retour à la tente et comme le disait justement Frank, c'est étrange comme d'un seul coup il y a beaucoup plus de place !

En fin de journée, on a le droit à un gros briefing de présentation - obligatoire. De toute façon, une fois encore, vu qu'il n'y ni troquet ni babyfoot dans un rayon de 250km, autant écouter les dernières infos relatives à la course.

Bien gérer l'avant course (Part II)

Fin de journée avec une fois encore un repas proposé par l'organisation. Profitez-en car c'est le dernier. Bien sur, on peut rejouer le coup de l'apéro, comme la veille...

De toute façon, il faut finir tout ce qu'il reste de gâteaux, champagne, Martini, bières et autres boissons énergisantes que de vous ne mettrez pas dans votre sac à dos sauf à passer pour un drôle de loustic. 

Direction la tente pour la première nuit en condition de course (hé oui, hier vous avez pu garder votre couverture et votre doudou)... 

JOURNEE DU DIMANCHE

Après votre grosse nuit, vous voilà réveillés très tôt au son des Yallah! Yallah! par les équipes en charge de démonter votre tente. Ce sera pareil tous les matins, donc pas la peine de râler.

Par contre vous allez avoir le temps de finir de vous préparer et surtout de faire un bon petit déjeuner. Même si vous êtes déjà en mode autonomie (pas la peine d'aller quémander des croissants et des oeufs au bacon à la cantine ce matin), vous n'aurez pas à porter tout ce que vous allez manger, donc faites vous plaisir.

Une fois le petit déjeuner englouti, il va falloir faire le sac, aller chercher la première bouteille d'eau à faire pointer sur le carton (sous peine de pénalité), penser à bien remplir les bidons, et abandonner les restes de votre vie douillette. Dans quelques instants vous passerez pour la première fois l'arche de départ de ce 30ème Marathon des Sables, alors ... Savourez !

Bien gérer l'avant course (Part II)
Tag(s) : #MDS 2015, #course

Partager cet article

Repost 0