Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MDS 2016 - L'alimentation

Bon, j'ai eu pitié de vous, et du coup je n'ai pas osé vous parler de plats Lyo ni de produits énergétiques pendant que vous étiez en train de préparer les agapes de Noël et du jour de l'an.

Mais bon, maintenant que les fêtes sont terminées et que, plein(e)s de bonnes résolutions vous avez décidé de ne manger que des brocolis et des poissons sans goût à la vapeur, je me suis dit que de parler alimentation serait peut-être un petit rayon de soleil pour éclairer vos repas !

J'en fais trop... Oui peut-être... Mais bon, on ne se refait pas !

Sur le blog, vous avez le détail au gramme et à la calorie de ce que j'ai emporté l'an dernier. Je ne vais pas vous jurer qu'avec cela vous êtes certains d'aller au bout, mais en tous cas, pour ma part cela a bien fonctionné.

Globalement, par rapport à toute cette liste, j'étais pile poil bien. Les quelques petits manques proviennent essentiellement du fait qu'ayant du marcher au lieu de courir, j'ai passé un peu plus de temps sur la piste que ce qui était prévu initialement, mais à part ça, j'ai toujours pu manger à ma faim et surtout je n'ai rien rapporté.

Je ne vais bien sur pas vous donner une liste exhaustive (sauf pour celles ou ceux qui le souhaiteraient) de ce qu'il faut prendre, mais plutôt quelques pièges à éviter.

La première chose importante, c'est de s'habituer à réduire son apport alimentaire. C'est un peu comme dans les premiers jours d'un régime. C'est dur au début puis ensuite le corps s'adapte. Et bien là, c'est exactement pareil. Du coup il est important de ne pas se suralimenter avant la course pour justement commencer à s'habituer à manger de façon plus spécifique (mais je ne vous dis pas non plus de manger des plats lyo une semaine avant la course), par contre, je reste persuadé qu'il est préférable d'avoir des plats un peu plus importants les premiers jours puis ensuite on peut réduire progressivement le grammage. On pourrait penser l'inverse, mais non... On s'adapte, un point c'est tout !

Il faut rester pile dans les recommandations de l'organisation (2000kcal/jour). Il n'y a aucun contrôle sur ce point mais vu l'effort fourni, c'est loin d'être déconnant. De toute façon dites vous que sur vos 7kg de sac, la moitié sera de l'alimentation...

Concernant le choix des plats, je n'ai pris que des choses que j'aime. Bien sur j'ai testé plein de trucs avant de partir, y compris les plats de chez Fuizion qui sont largement supérieurs aux autres (même si un peu plus cher), mais personnellement, manger un excellent boeuf mijoté à la bière avec ses petits légumes dans le désert, ça ne passe pas... Alors là je me base sur mon retour d'expérience de mes courses dans le désert, mais la seule chose que j'arrive à avaler, ce sont les plats basiques... Pates bologneses, pates carbonara et hachis parmentier.

Du côté des loupés il n'y en a que 2. Le couscous, beaucoup trop sec et bourratif, pas assez de viande, bref, je remettrais bien une dose de pate à la place sans aucune hésitation

Mais le pire du pire, ça reste la fameuse semoule au chocolat, franchement immonde.

Du côté des bonnes surprise, il y a eu le Crumble, avec un vrai côté craquant qui était super agréable, la compote de pomme, un classique mais tellement simple à réhydrater et rafraichissant que c'est l'encas idéal à l'arrivée de l'étape avec les crackers.

En parlant des crackers, bien plus résistant que les tucs, donc pas trop écrasés, ils remplacent efficacement le pain ! Et pour moi qui suis un très gros mangeur de pain, je peux vous dire que chaque paquet c'était un vrai plaisir.

L'ananas séché, qui était une nouveauté non testée avant et qui m'a surpris en apportant de l'amertume et de la fraicheur... C'est un produit que je reprendrais la prochaine fois que je pars dans le désert.

Par contre, essayez au maximum d'éviter tous les plats à base de riz. Non pas qu'ils soient mauvais, mais uniquement parce que le riz est impossible à réhydrater facilement. Déjà avec de l'eau chaude c'est galère (il reste dur la plupart du temps), mais si jamais vous comptez le réhydrater à l'eau froide comptez entre 1 à 2 heures ! Et encore !

Le mega petit déjeuner du premier jour avec des plats autochauffants (intransportable, mais là on s'en fiche puisqu'on ne les porte pas). Le breakfast anglais avec ses saucisses était top de chez top... Je me suis juste régalé. Idem pour le café autochauffant. Lourd, mais bon, comme on ne le porte pas !

L'idrolitina, pour faire l'eau gazeuse à chaque arrivée d'étape. Quel plaisir de boire autre chose que l'eau ou la boisson énergétique (même neutre). Ca ne pèse rien mais côté moral, c'est géant (surtout quand on aime la St Yorres et son petit côté salé). Je ne vous raconte même pas la bave qui coulait des babines des coureurs quand on attendait pour l'envoi des mails ou pour se faire soigner les pieds !

Du côté des manques, mon allongement du temps de course n'ayant pas été significatif sur les 3 premières étapes, j'ai pu le gérer correctement, par contre là où j'ai été un peu juste c'est sur la longue. Il faut dire que j'avais prévu de mettre quelques heures de moins si j'avais couru, et que du coup j'étais un peu décalé dans mes ravitaillements.

L'arrêt au CP3 pour le premier ravitaillement était un bon choix, me permettant de ne pas m'arrêter au CP4 où beaucoup de coureurs comptaient le faire et qui du coup était bien encombré. Le Crumble m'a bien remis sur pieds.

La suite, et surtout l'accès à CP5 va être plus compliquée. La nuit, la tempête, le sable... J'arrive à CP5 avec une vraie fringale (en fait j'avais carrément la dalle), et la crème caramel prévue n'était pas suffisante. Du coup, vu que je comptais arriver au lever du jour et non plus dans la nuit, je décide de manger tout de suite la ration de céréales du petit déjeuner. Bon choix qui me rebooste bien. A part ces petites modifications, le reste a été déroulé comme prévu initialement.

Et surtout n'oubliez surtout pas les petits plaisirs. Viande séchée, noix de cajou, ... toujours agréable sur la piste quand vous avez un coup de moins bien.

C'est vrai que pour ma part je ne mange pratiquement rien pendant les étapes. A part la longue, quelques compléments puis un ou deux gels suffisent largement (on mange correctement et reposé à l'arrivée de l'étape). Sur la longue, je ne mange qu'aux CP (3 et 5 en l'occurrence), le reste n'est que du grignotage permettant de stopper les éventuelles fringales.

Donc en synthèse, n'essayez pas d'innover ou de varier les repas si cela ne vous fait pas envie d'entrée de jeu. Manger la même chose pendant 5 jours est très largement supportable, surtout si c'est quelque chose que vous aimez.

Prenez des choses faciles à réhydrater à l'eau froide (pour les en-cas, comme la compote) et des choses simples pour le soir avec de l'eau chaude, mais n'oubliez pas vos esbit.. Hein, j'en ai déjà parlé... Ah oui, mais bon l'esprit du bivouac et du feu de camps, c'est un peu comme l'esprit trail... Ca a tendance à s'estomper avec l'afflux de participants !

Pour trouver tout ça, plusieurs pistes (je vous rassure personne ne me paye pour le citer) Decathlon, ou les autres chaines de magasin de sport... Choix restreint, plutôt adapté aux compléments de dernière minute. Pour les parisiens, les lyonnais ou ceux qui en ont près de chez eux, le vieux campeur est plutôt pas mal équipé (possibilité de vente en ligne mais assurez vous de la dispo des produits si vous commandez tardivement), et sinon, pour moi, le top reste Lyophylise.fr. Franchement surpris par la gamme de produits (ils ont tout ! y compris du vin en sachet souple), sont super réactif et en cas de doute, un coup de fil et hop ils traitent le problème. Alors non ils ne me sponsorisent pas (mais si ils en ont envie ...) mais je pense que ca mérite que vous y jetiez un oeil !

N'hésitez pas à revenir vers moi si vous avez des questions !

Petit rappel avec quelques liens sur les articles de l'édition 2015

Faut-il prendre du sel (partie 1)

Faut-il prendre du sel (partie 2)

Quelle stratégie pour le ravitaillement ?

Le reconditionnement des plats

L'alimentation en détail

Tag(s) : #MDS 2016, #alimentation

Partager cet article

Repost 0