Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ultramarin 2017 - S'occuper de ses pieds

S'il y a une partie du corps qui est spécialement mise à l'épreuve pendant les courses de longue disstance ce sont certainement les pieds. Certaines épreuves telles que les grandes courses dans le désert encore plus contraignantes, mais même sur l'Ultramarin il y a des questions qui se posent et pour lesquelles il est possible d'apporter quelques pistes de réflexion

Il y a plusieurs approches pour essayer de les ménager au maximum :
- l'équipement, au travers du choix des chaussures, des chaussettes,...
- l'hygiène avec des soins généraux avant et pendant la course
- la préparation spécifique avant la course
- l'entretien des pieds pendant la course
- Les soins en course


L'équipement

Concernant l'équipement, et même si ces points ont déjà été (ou vont être) traités dans les articles relatifs à l'équipement, il est quand même utile d'en rappeler les grandes règles.

Les chaussures

- Elles doivent être robustes, légères et «respirantes» pour laisser respirer le pied sinon il risque de chauffer rapidement sous l’effet de la transpiration et plutôt typées trail. On en reparlera de façon plus spécifique, mais même si le terrain n'est pas technique et peut être couru avec des chaussures de route (surtout s'il fait sec) il n'en demeure pas moins que les cailloux présents dans les sols stabilisés peuvent devenir usants et cause de blessures.

- On est pas dans le désert, donc les gonflements restent limités, mais avoir un peu de marge (environ 1/2 taille) peut s'évérer pertinent, surtout si à un moment des soins sont nécessaires.

- Et, bien sûr, on ne part pas avec des chaussures neuves. On les fait en les utilisant pendant pendant 3 à 4 semaines.

Les chaussettes

- On prévoit des chaussettes qui ne soitent pas trop serrées
- Pour la paire de rechange je vous laisse vous reporter au billet précédent ;-)

 

L'hygiène des pieds

Que vous souhaitiez ou non appliquer une préparation spécifique à vos pieds, il y a quelques gestes simples à pratiquer régulièrement. Attention aussi à certaines pathologie qui peuvent avoir un impact direct sur votre future capacité à courir.

Ultramarin 2017 - S'occuper de ses pieds

- Pour ceux qui ont des callosités aux pieds, le mieux est de consulter un podologue du sport qui mettra en place un protocole pour éliminer ce qui peut constituer des risques pour la course. N'oubliez pas que des ampoules peuvent apparaître sous les callosités. 

- Même chose pour ceux qui auraient des ongles épais. Des hématomes peuvent se former sous les ongles (un peu comme ce qui arrive dans les courses de montagne lorsque les pieds viennent taper au bout des chaussures dans les descentes), ce qui peut très vite devenir douloureux

- Si vous avez les pieds sains, il faut continuer à les entretenir quotidiennement. Les laver chaque jour et bien les sécher, particulièrement entre les orteils.

- Il faut aussi penser à se couper les ongles des pieds. L'idéal est de le faire 7-10 jours avant la course, en suivant bien le contour des orteils,
sans aller chercher dans les coins au risque de fragiliser l’ongle.

Ultramarin 2017 - S'occuper de ses pieds

Préparation spécifique 

Le tannage

Je vais commencer par citer Franck lors de notre préparation pour le MDS : "S’il y avait une technique efficace, ça se saurait et tout le monde l’utiliserait".

Que ce soit sur le web, dans les forums, ou plus simplement lors de discussions avec d'autres coureurs, on imagine pas le nombre de protocoles, trucs, astuces de grand mère que les coureurs testent pour essayer de protéger leurs pieds.

La pratique la plus répandue est probablement le tannage. Le principe est de durcir la peau des pieds en espérant qu'un fois plus solide il ne se formera pas d'ampoule. Très prometteurs sur le papier, les résultats sur le terrain sont beaucoup plus mitigés.

Pour se "tanner" la peau des pieds, là encore l'idéal est d'aller voir un podologue qui vous expliquera comment le faire correctement.

Si vous décidez de le faire vous même, il faut savoir qu'il ne faut surtout pas se limiter au traitement durcissant de la peau.

En général on utilise pour le tannage un protocole à base d’acide picrique à 2%. Certains utilisent aussi du jus de citron voir même des produits type "tanopat" destinés au tannage des coussinets pour les pattes des chiens.

Ultramarin 2017 - S'occuper de ses pieds

Sachez  que le tannage doit s’accompagner systématiquement d’une hydratation et d'un assouplissement quotidien de la peau, même si cela peut sembler paradoxal par rapport au rôle du tannage. Il faut pour cela utiliser une crème spéciale, type Nok d'Akiléïne et l’appliquer régulièrement pour hydrater le pied.

Un tannage sans hydratation est très mauvais. Vous allez certes durcir la peau, ce qui ralentira la formation des ampoules, mais ce qui n'empêchera pas l'ampoule de se former au bout d'un moment. Lors de l'apparition de l'ampoule, le liquide destiné à refroidir la brulure va prendre de plus en plus de place (c'est ainsi que les ampoules gonflent). Si la peau est trop dure, au lieu de gonfler, l'ampoule va s'étaler entre le pied et la couche de peau durcie. 

Le premier impact est que l'ampoule va couvrir une surface beaucoup plus importante.

Le second est que cette ampoule, en s'étalant va simplement décoller la peau du pied sur toute sa surface, ce qui est très très douloureux.

Troisième impact, la couche de peau tannée étant dure, les soins deviennent très difficiles, et il faut parfois aller jusqu'à découper la plaque de peau complète ce qui implique l'abandon et quelques semaines à ne pas pouvoir poser les pieds par terre. 

Bref, si vous voulez vous tanner les pieds, l'opération doit être quotidienne et rigoureuse. Tannage le matin et hydratation le soir.


La protection physique

L'autre solution est de se panser les pieds avec de l'elastoplast pour toute la durée de la course, en espérant n'avoir à le retirer seulement à l'arrivée. 

Quelques points d'attention:

- Dans ce cas le pied ne va pas beaucoup respirer, mais comme on est sur une course non stop avec une durée limitée, ce n'est pas très important (la question se pose d'avantage pour les courses à étapes sur 5 - 7 jours). Pour ceux qui transpirent beaucoup, en cas de gros orage (il ne pleut jamais en Bretagne, c'est bien connu) ou en cas de traversée de plage à marée haute, ça risque fort de macérer un peu. Pas grave il faudra faire avec

- Cette protection prend aussi un peu de volume. Il faut en tenir compte pour le choix de la taille des chaussures 

- Attention à la pose, si l'elasto est trop tendu au départ, vous risquez d'être obligé de l'enlever en cours de route.

certains ont recours à des pansements, type Compeed sur les zones exposées. La encore, cela peut avoir des effets négatifs car sous la chaleur le pansement peut se décoller et former un volume supplémentaire et occasionne frottements ou brûlures comme un petit caillou dans la chaussure. Il faut garder ce type de pansement protection d'urgence pendant la course en cas d'apparition d'ampoule, mais ce n'est pas à privilégier comme protection de base.
 

Ultramarin 2017 - S'occuper de ses pieds

Si une ampoule apparait, vous pouvez attendre de croiser des secouristes , soit traiter le problème vous même, mais il vous faudra un peu de matériel (mais qui ne pèse pratiquement rien)

Il faut savoir qu'une ampoule percée peut s'infecter rapidement. Donc tant que l'ampoule est hermétique, le risque d'infection reste très limité.

Pour une ampoule non percée, le plus simple est de 

- bien nettoyer la zone autour de l'ampoule
- prendre une seringue et percer l'ampoule (la taille du trou étant celle de l'aiguille on limite le risque d'entrée de corps étrangers)
- Aspirer le liquide de l'ampoule.
- Une fois l'ampoule vidée, conservez un peu de ce liquide dans la seringue
- mélangez le avec de l'éosine (en aspirant directement l'éosine avec la seringue.
- Injectez ce mélange dans l'ampoule (le mélange n'est pas indispensable et est juste là pour éviter d'injecter uniquement de l'éosine... Ca pique !)
- massez bien l'ampoule pour que l'éosine s'étale bien partout
- une fois bien étalée, aspirez de nouveau le mélange d'éosine pour vider à nouveau l'ampoule.
- Protégez la zone. Si vous avez eu une ampoule aujourd'hui il y a toutes les chances de croire que cela continuera demain !

Ultramarin 2017 - S'occuper de ses pieds

Si l'ampoule est percée et si la peau est déchirée, il faut en général couper proprement toute la peau, désinfecter et protéger. Dans ce cas là, pour des raisons d'hygiène, il est préférable de le faire faire par les secouristes.

Si vous le faites vous même pensez surtout à bien désinfecter. Puis laissez les morceaux de peau restants et protégez la zone avec une petite compresse ou un pansement spécial si l'emplacement le permet.

Ensuite protégez avec de l'elasto ou de l'hypefix de façon à vous assurer que ce pansement tiendra jusqu'à l'arrivée.

Ultramarin 2017 - S'occuper de ses pieds
Tag(s) : #ultramarin2017, #hygiene, #equipement

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :